Bien choisir son tapis

Le tapis est un élément incontournable de notre pratique tant d’un point de vue matériel que spirituel.

Commençons par le matériel, si vous décidez de vous embarquer pour ce long et fascinant voyage qu’est le yoga, attendez-vous à passer de nombreuses heures sur votre tapis, alors autant bien le choisir.

Si vous débutez et que vous n’êtes pas certain de poursuivre dans cette voie, inutile d’investir tout de suite, mais une fois que vous aurez pris votre décision, le choix du tapis constitue une étape à ne pas négliger.

Comment choisir son tapis ?

Trois éléments sont à prendre en compte : efficacité, confort et esthétique

Le premier et le plus important à mes yeux, l’efficacité. Par efficacité, je pense essentiellement à l’aspect anti-dérapant du tapis. En effet, rien de plus dangereux et bloquant que de déraper dans la prise ou la tenue d’une posture. Si vous devez vous contracter pour éviter de glisser sur le tapis, vous passez à côté d’un des aspect essentiels du yoga : « Sthira sukham asanam », l’asana doit être stable et agréable. Difficile quand vous luttez pour ne pas tomber.

Le second : le confort. On l’a dit, vous allez passer du temps sur le tapis, notamment dans les postures allongées et le savasana (la relaxation), alors si vous voulez vous détendre, le tapis doit être suffisamment épais pour vous accueillir. Il existe des tapis nomades faciles à transporter et à plier, ils sont super pour partir en voyage, mais à éviter dans votre pratique quotidienne, trop fins.

Enfin l’esthétique : votre tapis va devenir votre compagnon de route tout au long de ce voyage qu’est le yoga, vous devez vous sentir bien en sa compagnie et pour cela l’esthétique compte. Une fois les deux premiers paramètres pris en compte, laissez faire votre intuition, et choisissez celui qui vous « appelle ».

Mais le tapis n’est pas qu’un élément matériel, nous allons parler, dans le prochain billet, son aspect spirituel.

Bonne pratique !